L’INTERVIEW CROISÉE BOISÉE : WOOD

Une nouvelle section dans votre webzine favori : l’interview croisée/boisée. Le principe : une interview à un ou des artistes, visuels ou musicaux, où se croisent questions directes et indirectes (où les zozos soumis au questionnaire se répondent les uns sur les autres). Et pour ouvrir le bal, c’est les copains de chez Wood qui nous font le plaisir de se plier au jeu. Xavier « Xal » Ledieu, Florian « Ease » Sabatier et Julien « Bastardgraphics » Rivoire qui composent ce collectif d’arts visuels et scéniques (ils sont capables de vous étrangler avec une saucisse de Strasbourg si vous les traitez de VJs !)  ont tous un passif et un actif d’indépendant, en motion design, en design graphique ou en typographie. Bref, si ils ont la réputation d’être de bons vivants et de sacrés bons copains, ce sont  aussi et surtout des artistes complets aux univers puissants qui, lorsqu’ils décident de faire des visuels ensemble, bah forcément, ont la capacité de vous mettre sur le cul. Comme il le disent si bien : Wood, ça poutre et ça envoie du bois.

Le Showreel du collectif

1) Question directe et introductive
-> Pourquoi Wood ?

Xal – Je crois que c’est Julien et Florian qui ont trouvés ça, j’étais tout de suite d’accord, qu’ils sont parti sur l’idée simple que l’on devait « envoyer du bois » et faire des trucs qui « poutre ».
Ease – Parce que PLAY (ndlr: collectif avec Elroy, Le Neopen, Pierre Vanni et Melka) est mort. Julien et moi, sommes 2 anciens de ce collectif vidéo. Nous avions l’envie de continuer à diffuser nos images en mouvement et de collaborer avec Xavier, pour cela il fallait nous trouver un nom. Tout est parti d’une soirée en Suisse, le pays du « tout plaqué bois » (il suffit de regarder à l’intérieur de leurs voitures), où nous mixions avec Julien et le crew lyonnais. Et c’est arrivé comme une révélation, nous sommes 3, il y a 3 couleurs primaires, donc WOOD parce qu’il y a 4 lettres.
Bastard – En fait à la base ça vient d’une vidéo de Ease, dans laquelle le texte « We Are Made Of Wood » apparaissait. Il l’a joué lors d’une date à Zurich, alors qu’on cherchait activement un nom, et je lui ai dit que « WOOD » collerait bien avec nos trois personnages. On a tous trouvé ça évident.

2) Question indirecte et monomaniaque
-> Si ….. était un arbre, quelle en serait l’essence ? Pourquoi ?

(Florian répond à propos de Xavier. Xavier à propos de Julien et Julien à propos de Florian)

Bastard à propos de Ease – Certainement un platane. Bien solide, bien large et qui fait plaisir en été (sauf aux automobilistes).
Ease à propos de Xal – Si Xavier était un arbre ? Ce serait de l’ébène, car au fond il a toujours rêvé d’être un beau black.
Xal à propos de Bastard – Si Julien était un arbre ça serai un chêne liège, un mec coriace à la peau épaisse qui sert à faire des bouchons de vinasse mais aussi assez fleurs bleues qui fait des jolies fleurs au printemps. Quelqu’un de dur et mou à la fois….

3) Question indirecte et «Où ça balance sur les copains»
-> Si tu devais garder un seul boulot de ….

(Xavier répond à propos de Florian, Julien à propos de Xavier et Florian à propos de Julien)

Xal à propos de Ease – Sans hésiter le teaser Clé de Bras pour Débruit. J’aime bien l’angle qu’il a pris avec son install sur le plateau tournant, le montage est cool aussi, ça résume bien sa façon de voir les choses, ça a l’air toujours simple mais en faite il s’est bien fait chier.
Bastard à propos de Xal – J’aime beaucoup sa série de vidéos (ndlr : j’ai pas retrouver les vidéos en question) d’une ville en fausse 3D, dans les premières qu’il avait réalisé si ma mémoire est bonne. Ca me rappelle aussi notre première date ensemble à Lyon.
Ease à propos de Bastard – C’est difficile de choisir un seul boulot tant Bastradgraphics est productif. Je dirais la série d’affiches/programmes pour le transclub. C’est simple et efficace, et comme dirait un ami dont je tairais le nom « t’as envie le l’accrocher dans tes chiottes tu vois ! ». La consécration en quelque sorte.

WOOD pendant le festival Sonorama

4) Question directe et logistique
-> Vous qui êtes habitués à travailler pour de grosses structures (Sonorama,Nuits Sonores, etc), vous pensez que dans ces proportions (où on est plus du tout dans le café concert quoi), le live visuel complémentaire / à part entière par rapport à l’artiste qui passe ses disques tranquillement planqué derrière son laptop ?

Ease – Là où WOOD impose sa différence (enfin on l’espère) c’est qu’on ne s’est jamais revendiqué comme « VJ » mais plutôt comme créateurs de Live Visuels. Je vous entends déjà : « Ouais tu joues sur les mots » – « Arrête de te la jouer avec tes mots anglais, ça fait 2002 ». En fait, presque pas. À chaque événement, comme Les Nuits Sonores, Sonorama (…) nous créons un nouveau contenu, en cohérence avec l’univers sonore et graphique de l’artiste sur lequel nous mixons. C’est énormément de travail, on peut produire 2 mois de taf avant chaque live. Mais c’est vrai que pour le public, qui n’a pas forcément toutes les clefs pour décoder les images projetées, ça peut passer pour du papier peint animé. C’est un risque, c’est pour ça que nous réfléchissons activement à d’autres supports, et travaillons à la création de scénographies qui prendront leur place tout autant que les lumières peuvent habiller une scène. L’idée est de travailler main dans la main avec l’artiste sonore ou le groupe. Un peu de la même façon qu’un clip vidéo.
Bastard – Ca dépend de l’artiste finalement, et de son univers à lui. Lorsqu’on prépare des vidéos spécifiques en amont, on essaye de coller au mieux à sa musique. Dans d’autres cas, on fait notre truc en cherchant à être cohérents, en jouant sur le rythme, en fonction du style musical, et en tachant de faire plaisir au public.
Xal – Le live visuel a vraiment une complémentarité quand nous préparons des sets en anim pour chaque artiste avec un univers visuel propre dans la mesure du possible. C’est plus de travail mais dans le cas d’un line up assez conséquent sur un festival, c’est toujours marrant pour un artiste qui n’a pas forcément d’univers vidéo d’essayer de créer son set de 45 minutes en vidéo. Dans les autres cas le hasard peut faire bien les choses lorsque que l’on arrive à s’adapter, mais c’est dur d’être constant en terme de qualité sur toute une soirée quand on a pas trop les moyens de se préparer à l’avance.

5) Question directe et directement liée au fait qu’il soit l’heure de bouffer..
-> Un parisien , un strasbourgeois, un lyonnais, tous fans de bouffe (n’essayer pas de nous mentir on le sait) vous preférez quoi : un bouchon ? une choucroute ? un petit resto rue Mouffetard ?

Bastard – Je pencherais pour le resto rue Mouffetard, genre falafel ou entrecôte frites. J’ai toujours vécu à Lyon mais j’ai un peu de mal avec la bouffe lyonnaise, contrairement à Florian qui adore ce genre de choses. Une choucroute sinon, faute de mieux, mais en hiver !
Xal – ça dépend ou on se trouve, d’ailleurs ça me fait penser qu’il faudrait qu’on refasse un bon restau tout les trois tiens. Je choisis le bon bouchon Lyonnais (certains ont des cartes des vins à tomber) , pour l’Alsace ça serai plus un ptit dej salé après une grosse soirée avec de la charcuterie et des bretzels frais, pour la rue Mouffetard je trouve qu’ils se touchent grave sur les prix par rapport a ce qu’on a dans l’assiette.
Ease – Ahah ! C’est moche, mais je crois que je préfère de loin un bouchon lyonnais. Bon ok, l’Alsace a ses avantages, mais faut aimer manger de la charcut et de la saucisse au petit dej’.

6) Question directe et intello (bien trop pour les Menuisiers que nous sommes, mais bon c’est pour la caution «CNRS» de notre webzine)
-> On sait le bois particulièrement important pour un designer graphique (de part la structure même du papier mais aussi des casses en bois, premières ouvrières du livre), l’est il tout autant dans votre univers visuel ? Et si oui, pourquoi ? (cf les teasers pour color blaster par exemple)

Xal – Je trouve que le bois est vraiment une matière noble tout en restant simple, elle ne pollue pas, elle se travail facilement, et elle n’est pas issue d’une transformation comme le métal ou le plastique.
Ease – WOOD est avant tout une identité, un nom de code pour nous. Dans nos travaux personnels et nos vidéos communes, nous essayons d’aller à l’essentiel, d’être le plus direct possible. Un peu comme un coup de bûche bien placé derrière la tête.
Bastard – On se sert de la matière et du terme WOOD dans nos vidéos pour se faire un peu de promotion et parce qu’on à envie de jouer autour de notre nom. C’est un terme en 4 lettres assez graphique, et on aime bien ce qu’il représente. Aussi bien une belle forêt bien douce qu’un gros rondin dégueulasse. Je pense qu’on doit tous les trois être bucherons au fond de nous, même si on n’écoute pas vraiment de folk.

Un des teasers de Xal pour les soirées Colorblaster

7) Question directe et indiscrete
– En tant qu’indé, vous préférez bosser pour la mode (Vuitton, Sixpack, Levis…) ou pour la zik (Musique Large, Colorblaster, Transclub…) ?

Ease – Tout projet peut être intéressant, aussi bien que pour les grosses marques, que pour la musique. L’important c’est l’état d’esprit avec lequel tu abordes les travaux. Après, si on nous disait que dès demain nous pourrions travailler exclusivement dans le milieu musical, je crois qu’on serait tous d’accord pour signer tout de suite.
Xal – Je vais faire de l’optimisme (pas de l’optimiste), ce que j’aime c’est changer de sujet car souvent c’est un exercice dont je tire les enseignements pour les appliquer à d’autres domaines ensuite, un peu comme dans la cuisine, c’est en cuisinant d’autres plats et pas forcément ceux que l’on préfère que l’on découvre de nouvelles saveurs.
Bastard – En terme de plaisir et de liberté, je préfère travailler pour des petites structures, dans le milieu culturel. Beaucoup moins de pression, des interlocuteurs plus jeunes, le choix complet de la direction artistique… Cependant, on est toujours obligé de travailler pour des clients plus importants pour se faire de l’argent et être tranquilles ensuite sur des projets qui rémunèrent beaucoup moins. Les deux se complètent, et sont chacun un challenge différent.

8 ) Question indirecte et obligatoire
Un mot «boisé» qui définit le mieux …. ?

-> Julien répond à propos de Florian, Xavier à propose de Julien et Florian à propos de Xavier

Xal à propos de Bastard – Bois tendre
Bastard à propos de Ease – Feuillu…
Ease à propos de Xal – Bois bandé

9) Question directe et trop turbo lol
– t’es plutôt arbre à came ou arbre à chat ?

Ease – Arbre à chat, et ce n’est pas Fritz (mon chat personnel) qui dira le contraire.
Bastard – Arbre à chat… Je crois qu’on aime tous les félins.
Xal – Plutôt arbre à came alors que je pense que Julien Florian sont plus arbre à chat, j’aime bien les mouvements rotatifs que ça soit en animation ou au niveau de mon bassin. Je sais pas pourquoi je vois quelque chose de sexuel dans l’arbre à came, je m’excuse.

WOOD au festival MUSIQUE ALLEMAND

10) Question directe et carrément interessée
– Ton avis sur la Menuiserie ? (vous avez le droit d’être honnête)

Ease – Ahah, la question polissage d’égo. Clairement c’est frais, c’est complet et en plus ça envoie du bois. « J’y aime » comme dit tout le temps Julien.
Xal – Votre site et votre identité est carrément sympa, c’est boisé et c’est vivant, j’espère que vous allez pouvoir intégrer bon nombres d’interview et d’articles cool, tout ça c’est du taf. Continuez !
Bastard – Je trouve ça très propre pour ma part. C’est assez rare de voir un site culturel avec autant de cohérence dans sa charte graphique. C’est propre, c’est beau et c’est clair. Je n’ai pas encore eu le temps de me pencher totalement sur le contenu mais ça m’a l’air très bien. L’histoire des « copeaux d’amour » dans votre baseline me fait rigoler.

11) Question directe et super fashion/blog/hipster
– Ton avis sur le dernier «James Blake» ?

Xal – Le crooner Dubstep comme on dit, même si c’est très bien fait, je trouve vraiment cet album glaciale et assez mélancolique. Bref à trop haute dose ça donne envie d’aller se trancher les veines dans un bain. Avis tout à fait personnel….
Bastard – J’ai seulement survolé le truc, en trouvant ça sympa. Il faut que je me réécoute ça pour me faire une meilleure idée. Les gens ne parlent que de lui en tout cas.
Ease – Je n’écoute que Fulgeance, je ne peux pas répondre à cette question.

12) Question directe et genre «les Menuisiers sont des branleurs qui sous-traitent leur recherche d’informations)
– Etonnes nous avec une senteur boisée (musique, image, vidéo).

Bastard – Sea Oleena, et son mini-album parfait pour faire la sieste, rêver dans le train ou se balader en forêt avec son lecteur de musique embarqué. C’est écoutable ici , et vous pouvez acheter l’album pour la somme que vous voulez. Un de mes albums préférés de 2010 et au delà.

Xal – Du Dubstep avec des chiens et des chats ! C’est crado mais ça me fait bien marrer

Comme le super timor qui est bien connu

Esae – Ce n’est pas super frais, mais je rêve d’avoir ça au poignet

Logique non.

POU7