VOYAGE AU BOUT DU MONDE

Pour commencer cet article, j’ai une question.
Qu’est ce que vous avez réalisé de plus perfectionné avec du bois ? Des baguettes chinoises ? Une épée (qui ne coupe pas) ? Allez, on va pousser jusqu’à la cabane faite de bout de palettes, de fougères et autres rondins ?

En flânant sur les internets je suis tombé sur une utilisation qui m’a laissé rêveur.
Voilà, la Polynésie compte plus de 1000 îles éparpillées dans l’océan Pacifique. Pendant longtemps leurs habitants ont du naviguer d’île en île sans disposer de moyens de navigation modernes comme la boussole ou le sextant. Ils ont néanmoins su créer un système de cartographie assez complexe pour les aider à naviguer sur de grandes distances.

Dès 1000 av. J.-C. (Jésus-Christ hein, pas Jacques Chi… bref) ces cartes appelées Rebbelibs, Medosou ou Mattangs représentaient les courants marins et la direction de la houle avec des bâtons de bois courbés, les coquillages représentants la position des îles. Ces ancêtres de nos cartes actuelles servaient avant tout à la transmission du savoir et n’étaient pas emportées dans les bateaux … rêveur je vous disais…