compétences d'un menuisier

Les compétences d’un menuisier

Vous avez l’habitude d’aller dans un magasin de bricolage quand quelque chose se casse dans votre maison. Parfois, il est plus simple de faire soit même pour avoir le rendement souhaité. Il n’est certainement pas trop tard pour apprendre la menuiserie. Voici une liste de quelques compétences d’un menuisier de base que vous feriez bien de développer. Aucune de ces compétences ne nécessite de machines coûteuses et dangereuses ou d’outils compliqués. Ce sont les compétences de base que tout menuisier devrait connaître.

Comprendre comment le bois fonctionne et se comporte

Avant de mettre un outil sur votre bois, vous devez comprendre son orientation et la direction dans laquelle vous devez raboter la planche. Au fur et à mesure que les arbres grandissent, les couches d’anneaux de croissance continuent à se construire les unes sur les autres, ce qui produit un beau grain qui se voit dans nos planches. Ce grain peut rendre le rabotage plus délicat si nous ignorons la direction idéale pour travailler

Il est également important de comprendre comment le bois se dilate et se contracte lorsque l’humidité fluctue tout au long de l’année. Toute construction en bois tient compte de cette propriété naturelle et l’ignorer peut être désastreux.

Aiguiser les scies, les rabots et les burins

Trop de gens ont perpétué le mythe selon lequel le travail du bois à la main est vraiment un travail difficile, simplement parce qu’ils utilisaient un outil émoussé. Pour que les choses se passent bien, il faut laisser l’outil faire le travail. L’affûtage de vos outils est une des compétences d’un menuisier de base et fondamentale, car il doit se faire régulièrement.

Non seulement il est inefficace de travailler avec des outils ternes, mais c’est dangereux. Si vous avez l’impression que vous devez pousser votre ciseau avec le poids de votre corps pour terminer la coupe, lorsqu’il se dégage, vous perdez le contrôle et votre outil se plante dans tout ce qui se trouve sur son chemin. Apprenez à affûter vos outils et vous trouverez que le travail du bois est agréable, sûr et efficace.

L’utilisation des rabots à main, parmi les compétences d’un menuisier qui débute

Pour beaucoup d’outils qui permettent de travailler le bois, la technique de base est assez évidente. Mais ils ne sont pas tous aussi intuitifs. L’utilisation correcte des rabots à main nécessite un peu d’instruction et de pratique pour réaliser des coupes fines du bois. Bien que ces problèmes nécessitent un peu de recherche pour les résoudre, l’utilisation correcte d’un rabot à main est une compétence indéniable. Pour apprendre, vous pouvez utiliser un vieux rabot à main et regardez des tutoriels vidéos sur Youtube.

La préparation du bois avec des outils à mains simples, parmi les compétences d’un menuisier qui apprend

Vous avez peut-être déjà une scie sur table ou une raboteuse, mais la plupart d’entre nous n’en ont pas. Faites attention à ne pas tomber dans le piège de vous sentir obligé d’acheter des machines coûteuses pour construire des choses. Vous pouvez réaliser de belles choses en menuiserie avec des outils à main très simples.

Si vous apprenez comment les artisans travaillaient leur bois avant que les machines ne dominent l’industrie du meuble, vous verrez que le travail du bois à la main est efficace et viable. Il existe de nombreuses techniques éprouvées pour accélérer le processus qui nous libèrent du sentiment de devoir faire un travail manuel parfait à la machine. La véritable clé est d’utiliser le bon outil pour le travail : des outils grossiers pour le travail grossier et des outils fins pour le travail fin.

Faire des assemblage à tenon et mortaise, les compétences d’un menuisier qui progresse

C’est le joint le plus fondamental dans toute construction en bois. Chaque fois que nous devons relier un élément horizontal à un élément vertical, nous devons emboîter ces pièces à angle droit. En emboîtant un tenon dans une mortaise (trou) correspondante, nous pouvons créer un joint solide à 90°. Bien que sa réalisation puisse sembler intuitive, la réalisation d’un bel ajustement serré exige une technique et une pratique minutieuse. Il existe de nombreuses façons de réaliser une mortaise, mais nous utilisons un ciseau robuste conçu pour cette tâche et nous déterminons simplement la largeur du tenon en fonction de la dimension de ce ciseau. La découpe du tenon est généralement une affaire de quatre coupes droites à la scie. Lorsque vous apprenez à poser ce joint correctement et à le couper à la bonne dimension, le monde du travail du bois s’ouvre à vous.

Réaliser un assemblage à queue d’aronde

L’assemblage à queue d’aronde suscite beaucoup d’admiration. C’est un assemblage en forme de coins. Vous trouverez de nombreuses vidéos tutoriels sur Youtube pour le réaliser. Lorsqu’elles sont assemblées, la forme en coin empêche les planches de s’écarter dans une direction. Ce joint est de construction très standard depuis les années 1700. Jamais destiné à impressionner, il était généralement intentionnellement caché derrière du placage, des moulures ou de la peinture pour que personne n’ait à regarder cette « affreuse » menuiserie. Ce n’est qu’avec le mouvement des arts et de l’artisanat que la menuiserie visible a été considérée comme un atout esthétique. Aujourd’hui, l’assemblage à queue d’aronde est une compétence fondamentale pour tout menuisier qui se respecte.

Appliquez une finition sur les meubles

Après avoir investi plusieurs week-ends à construire une belle table ou un beau meuble, quelle finition allez-vous appliquer ? Les finitions embellissent et protègent la pièce que vous avez construite. Vous pouvez par exemple protéger votre meuble avec du vernis pour bois.

Vous connaissez désormais toutes les compétences d’un menuisier à avoir pour bien débuter et progresser.